Achèteriez-vous une oeuvre qui assume l'émotion de la colère ?

J'ai eu un joli débat grâce à ma dernière vidéo. Une personne l'ayant vu me disait qu'elle n'accrocherait jamais un tableau qui comporte l'énergie de la colère.

Je ne suis pas d'accord avec elle. L'histoire de l'art regorge de tableaux exprimant la colère, l'horreur, la souffrance, etc. Les miens sont généralement de couleurs joyeuses mais expriment des sentiments profonds et complexes. Il y a un an je n'assumais pas autant d'exprimer ma colère ou mes émotions dites négatives. Aujourd'hui je revendique le droit de les ressentir, d'en parler et de les insérer dans mes créations.

Les femmes sont trop habituées à cacher leurs émotions, à les enfouir. Je les montre et les assume et j'invite le futur acquéreur de cette peinture à sentir au creux de son ventre la puissance d'une femme qui dit NON. Nous ne vivons pas dans un monde de bisounours. En tant qu'hypersensible, je ressens très fortement les émotions. J'ai trouvé un moyen d'en faire un outil d'émancipation et de partage. J'en suis fière.

Et vous, qu'en pensez-vous ?


J’ai développé un style figuratif que j’appelle des PEINTURES NARRATIVES dans le sens où elles racontent des histoires.

C'est un style que je vends à des particuliers pour qu'ils puissent « rendre hommage », « célébrer » ce(ux) qu'ils aiment.

C'est un style qui convient pour des associations qui désirent « célebrer » des personnes illustres et leurs valeurs.

C'est un style que me commandent parfois les entreprises parce qu'il me permet de représenter celles et ceux qui font le job.

Dans « La Perte », ma dernière fresque, je rends hommage à une jeune fille que j'ai connue qui a trouvé la mort à vélo. Je raconte aussi ma colère contre un homme qui m'entrave et, par opposition, l'aide inattendue d'un directeur artistique qui me fait penser que j'ai trouvé une « famille » artistique.

">C'est également une ode à la nature et à l'imaginaire (mes personnages sont dans des marais, tout comme cet oiseau inspiré de ma lecture de « « « Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens. Si vous aimez m'écouter parler de mes peintures, voici ma dernière vidéo de 7 minutes (prenez votre temps, tant que vous êtes en vie !).


Ce matin j’ai assisté à une conférence de Caroline de Haas chez Creatis sur le thème 

« Comment construire une entreprise féministe ? »

Son témoignage m'a remuée. Elle a abordé le thème des rapports de domination dans le cadre de l’entreprise. C'est un sujet qui me touche. J'ai oeuvré dans le salariat pendant quinze ans avant de me consacrer à ma vocation artistique. J’ai vu, ressenti et participé à de nombreux rapports de force. A défaut d’un travail « intellectuel » sur le sujet, j’ai exploré le langage des émotions.

J'oscille aujourd'hui entre un mouvement de libération personnelle en créant des oeuvres pour moi-même, à l'abri dans mon atelier en écoutant des podcasts inspirants et un élan de partage (mais aussi de confrontation) avec la société. Je suis loin de maîtriser le sujet mais il me semble capital à traiter pour aller vers une évolution positive. Le bien-être au travail est un sujet majeur que je traite non par le discours mais par la pratique artistique. Mes live-drawing, mes peintures en entreprise (que je déploie avec l'aide de Neocamino), mes oeuvres sur la mixité sont animées par mes reflexions sur le sujet. Cela me permet de l'aborder de biais.


Sur le sujet du travail, je lis souvent les newsletter de Simon Dautheville, de Lucie Folch, je suis de loin le travail de Samuel Durand et j'ai crée l'identité graphique du podcast TAF de Jeanne Deplus.


Pourquoi ne suis-je pas intervenue seule chez Sist'her mercredi 13 avril ?

Je suis capable d'animer une soirée seule avec mon atelier de street art collaboratif et mes nombreuses expériences d'artiste femme mais j'ai préféré prendre du temps pour contacter d'autres intervenants parce qu'on ne construit rien de durable seul.

Ma première invitée, Kasia Klon, fondatrice de StreetArtTourParis a pu contextualiser le street art féminin dans son histoire et apporter sa connaissance du street art contemporain.

C'était une chance de l'avoir avec nous. Je l'a remercie d'être intervenue bénévolement pour apporter son éclairage aux femmes présentes. Nous avons parlé de nombreuses femmes : Misstic , Agnès B., Marguerite Stern (fondatrice des collages contre les féminicides), les colleuses d'« art pubis » ou « art vagin » (comme la série Viva la Vulva de Vic Oh, une artiste du 59 Rivoli proche de Gang of Witches), Wild Wonder Woman, les mirroirs « fille d'immigré » de Barquette Artiste, etc.

Kasia en tant que spécialiste, WaterFloColors et moi en tant qu'artistes, avons parlé de tout ce que nous savons et de tout ce que nous voyons fleurir au quotidien dans nos villes. Une vision non exhaustive mais une transmission de nos connaissances à un moment T.


Mercredi 13 avril 2022 j’ai organisé une soirée « Street Art / Femme / Réseau » chez Empow’Her (un incubateur d’entrepreneuriat féminin). Les participantes ont été extraordinaires. Je les ai challengées en choisissant un mur avec beaucoup de passage. 

Intervenir en rue devant tout le monde est une forme évidente d’EMPOWERMENT. Avant de partir, je les ai informées que mon atelier est non-dégradant et LEGAL. C’est toute l’originalité de mon atelier par rapport à la pratique du street art.

C’est un travail COLLABORATIF, formidable ICE-BREAKER pour ce type de soirée et outil efficace de TEAM-BUILDING.

L’atelier provoque beaucoup de SOURIRES et crée un maximum d’ENERGIE. Là je l’ai fait très vite parce que j’avais d’autres surprises pour les participantes mais il peut se faire de manière plus tranquille.

Chaque participante à été invitée à faire une photo individuelle, utilisant la fresque crée comme un PHOTO CALL ou MUR A SELFIE. C’est un de mes objectifs avec cette atelier : offrir à chacun sa minute de gloire, montrer à chacun qu’il peut être BEAU, DYNAMIQUE et FORT. Ce résultat est obtenu grâce à la FORCE DU GROUPE et à mon ENTHOUSIASME naturel et communicatif.

En mouvement, seules ou en duo, les filles ont toutes jouée le jeu du LACHER PRISE. Une belle leçon pour ceux qui sont un peu plus dans le contrôle que dans la CREATIVITE !

C’est un atelier magnifique dont je suis vraiment fière. Je suis heureuse d’avoir pu le proposer à nouveau. Il remplit à chaque fois ses promesses : mettre un tout petit peu plus de JOIE, de COULEURS et d’AUDACE dans la vie des gens !


Exposition collective du Collectif Patate. Illutrations sur le thème de la TRIBU. Mon illustration est en prévente cette semaine. Contactez-moi si cela vous intéresse.


Jeudi 11 novembre 19h : vernissage d’une petite exposition personnelle au TAGO MAGO (Paris)

Mercredi 17 novembre 19h : finissage de l’exposition


Samedi 23 Octobre : Avant première de Ronisia


Prestation de Live Drawing pour le festival Hip Hop de Saint Denis


Episode #2 de la série TRIBU INDE dans laquelle j’ai été interviewée


Participation au vlog d’Aurore Bay qui explique ce que nous faisons au sein du Patate Club, la communauté de Sens Créatif (je suis entourée de plein de gentils illustrateurs !)


SORTIE DU REPORTAGE « SUR PAROLES » DE MADAME RAP, un programme d’accompagnement aux artistes émergentes auquel j’ai participé

Lire l’article sur le site de Madame Rap ici.


EPISODE 1 DE LA SERIE SUR LES INDEPENDANTS DE TRIBU INDE A LAQUELLE J’AI PARTICIPE


VERNISSAGE (19h) et CONCERT (20h) au Social Bar (25 rue Villiot) mercredi 6 octobre 2021


GRAFFS ET CONCERT A SAINT-DENIS samedi 2 octobre 2021 (1 rue de la République, 92300 Saint-Denis)

11h-13h : réalisation d’un graff pentagone perso; 14h-16h : animation d’un graff pentagone; 17h : concert (7 chansons) (le concert se tient de 14h-18h avec tous les gagnants du Tremplin de Saint Denis


VOTEZ POUR MOI du 15 septembre au 15 octobre 2021

Le public peut élire 3 « grands » gagnants parmis les 5 présélectionnés du jury pro.

https://1.shortstack.com/BkmpTj

ou https://ville-saint-denis.fr/agenda/tremplin-découverte-2021


EXPOSITION AU SOCIAL BAR (52 RUE VILLIOT 75012 PARIS)

Exposition de peintures grand formats et d’une fresque réalisée sur place du 6 mai 2021 au 2 octobre 2021 et premier concert d’une heure avec des invités pour le vernissage !


INTERVIEW DANS MON ATELIER A PARIS (It starts at 3' / j'interviens à la 3ème minute)


MAI-JUIN 2020 (CORONA FRIENDLY)

exposition collective dans la galerie du 59 Rivoli (Paris 01)


Bonne nouvelle, mon tableau a été choisi pour illustrer un article du Parisien !


MARS 2020 Exposition collective à La Réunion


FEVRIER 2020 Exposition collective des Rivoliens Anonymes #2 au 59 Rivoli (75001)


JANVIER 2020 Mur de commande réalisé pour la MMJ (Ministère de la Mutuelle de la Justice) à Nîmes à l'occasion des festival du polar de l'école de police de Nîmes.


DECEMBRE 2019 : Exposition collective des Rivoliens Anonymes #1 au Jardin Denfert (75014)


DECEMBRE 2019 : Exposition "Pentamonde". Galerie - 49 rue des Vinaigriers, 75010 Paris


DECEMBRE 2019 : Vente de créateur OILL



OCTOBRE 2019 : Résidence artistique à Chengdu en Chine à l'invitation de Trans'Art Int'l (NY20+)

Voir le reportage vidéo sur le street art à Chengdu (10min).


2018 : Rizographie éditée à 50 exemplaires par Quintal Editions. 30x40cms. 30 euros.


DECEMBRE 2018 Deux carnets crées pour Things, concept-store (50 rue Bichat 75010 Paris)


Vente de noël avec les circulations alternées #3

Samedi 15 décembre 2018 - 15h-19h - café Apostrophe - 23 rue de la Grange-aux-Belles

 Venez écouter (ou chanter) durant le concert de Nicolas Roudier et des enfants du 1010 et fêter la sortie de Dribble : épisode 2 ! Je vendrai aussi mes carnets, mes mini-BD, mes bougies, mes cartes postales et une toute nouvelle série de peintures sur papier.

SORTIE DE MON NOUVEAU LIVRE !!!
SORTIE DE MON NOUVEAU LIVRE !!!

DECEMBRE 2018 : Fresque dans les escaliers du 59 rue de Rivoli en collaboration avec Hélène Fromen (@hfromen).

Durant ma première résidence, j'ai réalisé deux autres fresques.

Prochaine résidence à partir du 12 janvier 2019 (6 mois).


"La Tête au Triangle", chroniques de bande dessinées sur BODOÏ

Retrouvez les chroniques suivantes sur BODOI !


MASTERCLASS SUR LE POUVOIR DES LETTRES avec LAURE JOUTEAU des AVENTURIERES


Parfois, j'utilise mon SUPER POUVOIR pour communiquer avec des gens que je ne connais pas en écrivant une LETTRE DESSINEE. Jusqu'ici, aucune d'elle n'est restée sans réponse car elles ouvrent les portes du coeur.

Laure Jouteau, AVENTURIERE en chef pense que ce contenu peut vous être utile. Nous avons enregistré une MASTERCLASS le 12 novembre 2018).

J'y parle de la LETTRE qui a ouvert le coeur de LEUCHTTURM 1917, de JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC et de bien d'autres.


Mon travail sur la mixité dans le football a été exposé avec 

Juin 2018 : L'association Femix m'invite au SISAF (Salont International du Sport Féminin) et devient mon partenaire pour mes projets d'expositions : PLACE AUX FEMMES 2019 et  IMAGINEZ 2022.


Triptyque commandé pour une chambre. Existe en impression HD ou en papier découpé.


Vitrine et dédicace du livre Entrez dans la danse à la librairie Les Nouveautés.