Vous souvenez-vous Nadia Comaneci ?

29/12/2022

En novembre 2022 j'ai crée mon 2ème « atelier-histoire » en hommage aux femmes qui ont marqué l'histoire du Sport. Il est dédié à Nadia Comaneci. Vous souvenez-vous d'elle ?

Nadia Comaneci
Nadia Comaneci

Mon atelier est une expérience inédite de street art. Il offre aux participants un moment de convivialité tout en découvrant un parcours de vie et en discutant des grandes questions qui concernent le sport féminin.

Voici une vidéo réalisée par Marie Lopez-Vivanco (Réalisatrice, co-présidente des Sportives).

Un atelier organisé à votre demande

J'organise cet atelier pour vos bénéficiaires dans l'espace publique, pour vos employés durant la pause-déjeuner, pour dynamiser votre colloque, pour faire vivre l'égalité femme-homme durant un séminaire, etc.

Il dure entre 30 et 60 minutes et se clôture par un shooting photo.

L'objectif est de faire passer un bon moment à vos publics, de leur faire expérimenter l'art mural de manière originale et non dégradante (donc légale), de les instruire et de leur laisser un souvenir individuel et collectif fort.

Mon premier atelier de la série est en hommage à Alice Milliat (voir plus d'informations)

L'atelier existe aussi sans personnage, en hommage au travail de Daniel Buren (voir le descriptif de l'atelier Teambulding).

Pourquoi Nadia Comaneci ?

Dans cette vidéo de 5', j'explique qui elle est, pourquoi je travaille sur elle et comment cet atelier peut vous être utile pour faire vivre l'égalité femme-homme. Pour ceux qui préfèrent lire, je résume mes motivations dans la partie conclusive de cet article.

Un atelier pour apprendre et se poser des questions

C'est l'histoire de la gymnaste parfaite vivant une vie imparfaite.

L'expérience de vie de Nadia Comaneci nous invite à nous poser de nombreuses questions de valeurs :

La performance vaut-elle tous les sacrifices ?

Soumettre des enfants à un entraînement athlétique est-il acceptable ?

En quoi le regard masculin (male gaze) de l’audience et des commentateurs sportifs a-t-il influencé le choix des corps, des attitudes, des tenues des gymnastes ?

A partir de quel âge peut-on concourir aux Jeux Olympiques ?

Les exploits de Nadia Comaneci ont fait rêver des générations de jeunes filles : quels effets de rôle-model les sportif.ves ont sur nous ?

Vous rappelez-vous de Ceausescu, quels étaient les rapports géopolitiques à cette époque ?

Etc.

L'atelier vu par une étudiante de l'Ecole W

🤸‍♂️ L'affichage de Nadia Comaneci en petit groupe était un beau moment de partage et de cohésion entre nous.

Atelier Nadia Comaneci
Atelier Nadia Comaneci

Cette session est un souvenirs marquant. La rencontre d'intervenants qui nous partagent leur passion et leur savoir est source de motivation et d'enrichissement. Maintenant, je lèverai la tête dans la rue et j'y prêterai plus d'attention. »

👩‍🎓 Ces mots sont de Lauren Levy, étudiante à l'école W qui a participé à mon intervention sur le Street Art Engagé. Vive et elle-même engagée, elle a eu la super idée de filmer en accéléré pour vous partager son expérience.

Un atelier en soutien à un livre

J'ai crée cet atelier en soutien à la sortie du livre de Stéjarel Olaru Nadia Comaneci dans l'œil de la police secrète » traduit par Sylvain Audet, publié en français par Jean Bouchard pour Robert Laffont Canada.

Je suis une ancienne libraire, collaborer avec le monde de l'édition est un axe de développement naturel pour mon travail.

Je ne peux pas vous montrer le livre car je ne l'ai pas encore reçu. Cet atelier a été l’occasion d’une jolie rencontre avec l’éditeur Jean Bouchard. J'attends de recevoir mon livre…

En attendant je peux vous conseiller cette vidéo de 2’ de l’auteur.

Un best-seller passionnant

Quand mon ami Kilian Talin m'a dit : « j'ai adoré le livre de Lola Lafon sur Nadia Comaneci », ce n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde. J'ai trouvé le livre au bon moment, au bon endroit et... je l'ai dévoré. J’ai tenu mon fils de 10 ans en haleine durant un long trajet en citant les passages marquants du livre (la scène d’ouverture est magnifique).

Ce livre est tout bonnement passionnant, tant d'un point de vue historique que littéraire et bien sûr sportif. Je vous le recommande à cent mille % et le recommanderai lors de mes ateliers.

Car le but de cet atelier est bien sûr de donner envie aux gens... d'en savoir plus !

Aux origines du projet

J'ai choisi Nadia Comaneci pour continuer ma série : « Merci aux femmes qui font bouger les lignes du terrain » pour une raison simple : j'ai dîné avec Sylvain Audet !

Il m'a parlé avec passion du livre de Stejarel Olaru qu'il venait de traduire et qui allait sortir.

Je suis une ancienne libraire. Soutenir la sortie d'un livre fait partie de mon ADN.

Je ne connaissais pas Nadia Comaneci mais j'ai fait le pari qu'il y aurait beaucoup à en dire.

On ne dîne pas par hasard avec le traducteur d'un livre sur une sportive quand on est une artiste Art, Sport et Mixité ! Je suis quelqu'un de spontané. Voilà comment j'aime faire de l'art, des liens, des rencontres.

Si vous aimez les coulisses, voici une vidéo de 4' où je raconte mes moteurs créatifs.

Des questions de forme et de fond

Ma particularité est de me poser beaucoup de questions à partir d'un seul élément déclencheur. Si vous aimez les questions artistico-philosophique vous aimerez peut-être cette vidéo de 10 minutes (oh mon Dieu !) où je parle de flow artistique mais aussi du choix difficile de la peinture décorative autour du portrait de Nadia Comaneci.

Atelier éphémère versus mur pérènne

Les oeuvres que je réalise pour mes ateliers vous permettent de découvrir mon travail.

Si mon style et mon discours vous intéressent je vous encourage à me proposer la réalisation d’un mur pérenne pour célebrer une femme forte ou l’art abstrait.

En attendant voici le lien vers ma galerie de réalisations.

Petite histoire du tournage avec Marie Lopez-Vivanco

J'ai crée cette oeuvre en urgence pour être prête pour la venue en France de Stejarel Olaru. J’ai organisé un shooting très rapidement le réaliser en présence de Sylvain Audet (le traducteur) qui s'apprêtait à partir pour la sortie du livre en Roumanie.

Ce jour là il pleuvait.

J’aurai dû annuler car l’atelier est plus beau en plein air.

Mais comme je dis souvent, l’art n’attends pas ! L’art c’est… du bonus. Ce n’est pas « nécessaire ». Si on laisse passer une opportunité de s’amuser, de se regrouper, de FAIRE quelques chose ENSEMBLE, cette opportunité ne revient jamais exactement pareille.

J'ai proposé d'aller sous la Canopée des Halles.

Un vigile nous a annoncé qu'il est interdit de filmer... avec un appareil professionnel. J'ai dû courir demander une autorisation au directeur d'Unibail-Rodamco (dans une ancienne vie j'ai travaillé pour eux et je les connais bien). Il nous a très gentiment accordé le droit de filmer, au pied levé et... nous avons pu tourner !

Les trois amies qui apparaissent dans la vidéo ne se connaissaient pas. Elles ont découvert mon atelier, Nadia Comaneci et sont reparties pleines d'énergie, corps et âme !

Des passants se sont arrêtées pour en savoir plus. L'un d'eux est... éditeur. Il a tout de suite aimé le concept et témoigne dans la vidéo.

Merci à tous : j'adore travailler à plusieurs !

Equipe : Marie Lopez-Vivanco (réalisatrice), Sylvain Audet (traducteur), Lucie Bisseret, Céline Chip, Laetitia Oudinot et l’éditeur suisse de passage à Paris  !

Pour conclure

J'aurai pu prendre n'importe quelle athlète pour continuer ma série et... c'est tombé sur Nadia Comaneci. Il y avait la dimension internationale, la notion de perfection, la question du regard masculin (male gaze), il y a la grande et la petite histoire qui se mêlent pour écrire un destin extraordinaire, il y a le rêve et l'envers du décor. Il y a aussi les sales phrases des journalistes français et américains sur son poids, sur son corps, sur sa personne. Il y a le témoignage de Nadia Comaneci, son appétence pour le travail, son désir bouleversant de se forger un corps et un destin extraordinaires.

Je suis honorée de transmettre à travers mon travail, ce que la vie humaine recèle de beauté et de complexité.